Saison 2018-2020

Les Ateliers Curieux accueilleront Akira Mizubayashi au printemps !

Par Référent Culture, publié le mercredi 7 avril 2021 21:37 - Mis à jour le mercredi 7 avril 2021 22:02
Mizubayashi.jpg
Les Ateliers Curieux espèrent revenir cette année proposer des rencontres et des échanges variés et stimulants. Akira Mizubayashi nous a d’ores et déjà donné son accord pour venir au lycée au printemps 2021 parler de son magnifique roman, Ame brisée.

En effet, l’auteur japonais a adopté le français comme « langue paternelle » et propose dans son dernier roman un nouveau parcours dans les profondeurs de la mémoire, entre musique et affection. Vous pourrez découvrir Jacques Maillard, ou Rei Mizusawa, luthier patient et attentif qui a consacré sa vie à faire revivre le violon de son père massacré sur la base d’un soupçon. Comment faire valoir l’intelligence et la délicatesse ? L’ouverture d’esprit et la curiosité bienveillante ? La délicate considération de l’autre, dans son étrangeté et sa singularité ? Le récit des rencontres, des traumatismes douloureux surmontés à force de courage et de détermination vous ouvrira des chemins pour commencer à répondre. Akira Mizubayashi ne lâche pas le fil de son interrogation sur le pouvoir de la langue, filé depuis de longues années et tissé admirablement dans une œuvre qui célèbre la liberté.

Voilà comment il se présente lui-même dans son blog :

 

" C'est à l'âge de cinquante-neuf ans que j'ai écrit mon premier livre en français, dans cette langue venue d'ailleurs que j'ai faite mienne tardivement, c'est-à-dire dix-neuf ans après ma naissance dans une ville de province dans le nord du Japon. Je suis né au Japon de parents japonais ; j'ai grandi au Japon, j'ai toujours vécu au Japon. Mais un jour j'ai décidé d'entrer dans la langue de Rousseau. J'ai alors quitté ma ville, Tokyo, pour quelques années d'études universitaires d'abord à Montpellier, ensuite à Paris. Aujourd'hui, j'habite à Tokyo. Je n'habite pas la France, ce n'est pas la France que j'habite, c'est la langue de ce pays que j'habite 

Je lis et relis les livres de ma jeunesse enfuie et enfouie où tant de visages m'ont permis de m'acheminer vers cette langue qui jaillit maintenant en moi, à côté de l'autre, originaire, apportée par le hasard de la nature et inscrite sans doute plus profondément dans mon corps.

Vous êtes loin de moi, oui, loin de moi ; mais, loin de vous, je pense à vous, vous qui êtes toujours présents à l'horizon de ma conscience. "

 

Vous pouvez retrouver son blog ici :

www.mizubayashi.net/

Découvrir d'autres romans comme : 

 

 

Et prenons rendez-vous pour le printemps !