En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités du lycée

L'oeuvre d'art peut-elle nous apprendre quelque chose ?

Par Référent Culture, publié le dimanche 21 juin 2020 11:31 - Mis à jour le lundi 22 juin 2020 21:51
tokki 2.jpg
Le confinement a conduit à innover et multiplier les supports d'enseignement, offrant aussi une occasion de réfléchir à l'art. Une classe de TS a répondu à cette question innovant elle aussi dans les formes de réponse.

Les élèves ont mené une investigation riche pour assumer cette question. Entre oeuvres et textes, entre questions et affirmations, ils ont réussi à proposer des pistes de réflexion stimulantes et contrastées. Extrait de ces travaux :

Une vidéo :drive.google.com/file/d/1w4jPs_jXN2br3lgwaTIc1RhIOp7SxSN1/view

Que peut l'oeuvre pour nous ?

Une œuvre d’art est une création artistique et esthétique. C’est une production humaine issue de la transformation d’une matière par un artiste qui crée une forme inédite. Une œuvre d’art peut nous faire éprouver des émotions, faire passer un message, éveiller un sens, susciter un débat… Mais peut-elle nous apprendre quelque-chose ?

Affiche STOUn mécène peut demander une œuvre d’art très précise. Il peut donc demander à son artiste une œuvre ayant la possibilité d’apprendre quelque chose à celui qui l’écoute ou la regarde. Il lui donne ainsi l’autorisation de conférer à son œuvre un pouvoir de transmission d’un savoir.

Cependant une œuvre d’art peut également faire l’objet d’une censure et donc perdre ce pouvoir. De plus, sous certains régimes, l’œuvre d’art était parfois utilisée comme vecteur de propagande, inculquant ainsi de fausses informations.

 

Affiche de propagande pour le STO

figures de l'ombreNéanmoins, beaucoup d’œuvres ont la capacité de nous apprendre quelque-chose. Par exemple, les livres et films inspirés de faits réels peuvent nous apporter un savoir sur l’histoire d’un pays, des évènements méconnus… C’est notamment le cas du film Les figures de l’ombre de Theodore Melf. Ce film montre l’excellent travail réalisé par trois mathématiciennes afro-américaines dans les années 60 aux Etats-Unis. Dans cette société sexiste et raciste, le travail de ces femmes est dénigré, mais l’on constate une légère évolution des pensées de certains de leur collègues lorsqu’ils constatent la réussite d’une mission grâce à ces femmes.                                                        

   Les romans historiques sont également sources de connaissances, tout comme les tableaux. On peut par ailleurs citer le tableau très célèbre d’Eugène Delacroix, La liberté guidant le peuple.                                                              Par ailleurs, au-dela de ce que l’on peut apprendre d’une œuvre, nous pouvons apprendre grâce à une œuvre d’art. En effet, il a été prouvé qu’écouter de la musique augmentait les capacités de mémorisation car elle peut aider à se concentrer.

Par contre, certaines œuvres ont une signfication cachée. Elles demandent alors une analyse plus approfondie, une réflexion afin de comprendre le sens et les connaissances qu’elles peuvent nous apporter. Il faut donc parfois être très attentif...

Angélique

L'oeuvre vise-t-elle vraiment à nous apprendre quelque chose ?

L’œuvre d’art ne peut pas nous apprendre quelque chose puisque l’œuvre d’art ne nous en donne pas la capacité. En effet, l’attitude esthétique, qui définit en partie l’œuvre d’art, s’oppose à l’attitude intellectuelle indispensable au fait d’apprendre quelque chose. C’est en tout cas ce que soutient Victor Basch dans son Essais d’esthétique, de philosophie et de littérature. [...]Tandis que l’attitude intellectuelle décompose, désorganise et détruit, l’expérience esthétique consiste à contempler. La contemplation présuppose le respect du tout, autrement dit laisser vivre les éléments tels quels. [...] NymphéasLes Nymphéas de Claude Monet sont un ensemble de tableaux qui se prête particulièrement à la contemplation esthétique. Ils sont composés de multiples nénuphars posés délicatement à la surfaces d’une eau d’où des reflets peuvent être observés. Ce tableau, en particulier, est une œuvre d’art qui procure un sentiment d’apaisement lorsqu’on le contemple. Cette œuvre ne se saisit que par les émotions qu’elle procure à l’observateur. De nombreuses couleurs douces sont superposées pour rendre le tout harmonieux. Cela passe par les couleurs très calmes qui semblent apaiser le tableau tout entier jusqu’à l’être qui le contemple. Les formes semblent se désintégrer par le flux paisible de couleur et d’un mouvement qui y est créé. Le tableau en tant qu’œuvre d’art ne peut pas être décortiqué dans une attitude intellectuelle, de façon à être décomposée et désorganisée. [...]

Un ensemble de couleurs... 

Around the blues

Ce tableau intitulé Around the Blues est un tableau de Sam Francis. Le tableau est seulement un ensemble de différentes couleurs. Principalement du bleu avec une touche de jaune et de violet. Il est totalement abstrait et ne représente rien explicitement. Il a une portée suggestive très puissante en revanche. Cette œuvre incarne parfaitement l’idée qu’une œuvre n’a pas forcement besoin de représenter quelque chose pour être digne d’intérêt.

Etre modifié soi-même

L’art ne se contente pas de nous apprendre quelque chose d’extérieur à nous, il nous modifie nous-même grâce à l’apprentissage qu’il donne. Il nous apprend une autre manière de nous rapporter au réel.

[...] C’est la façon dont nous voyons le monde que l’œuvre d’art nous fait apprendre. [...] Et comme le disait Paul Klee : « L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible ». Autrement dit, il ne copie pas la réalité pour en faire une copie conforme, mais il inspire une nouvelle façon de percevoir et éveille notre conscience en stimulant à la fois nos sens, notre imagination et notre intelligence. Il nous apprend tout simplement à regarder. L’œuvre d’art étend notre perception du monde au-delà de nous-même. C’est en cela qu’il rend le monde davantage visible. [...]

astrologue

jeune fille à la perleSans les œuvres de Johannes Vermeer, je ne me serais jamais arrêtée sur la beauté de la lumière. Une lumière filtrante de la fenêtre ne m’aurait jamais paru aussi fascinante avant d’admirer les tableaux du peintre. Je n’aurais jamais pris le temps de contempler le jeu de cette lumière que les grains de poussière en suspension dans l’air créent.

Célia

Et réfléchir encore ?

Les élèves se montrent sensibles au street art et évoquent aussi le lien entre art et prise de conscience des problèmes humains, problèmes de société et actualité brûlante en évoquant Black lives matter.armoured dove

black lives matterAvec la participation d'Ambre et d'Elsa et une contribution de Mélinda et de Philippine.