En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités du lycée

France Adot, la solidarité du don 2

Par Référent Culture, publié le mardi 5 janvier 2021 19:46 - Mis à jour le mardi 5 janvier 2021 19:46
France adot.jpg
« Rapprocher l’attente des uns et la souffrance des autres » : c’est le but poursuivi par France Adot en faveur du don d’organes et de tissus. Le 24 novembre dernier, une visio-conférence s’est tenue salle Alain Petit. Des élèves témoignent.

   je donneFrance Adot est la fédération des associations pour le don d’organes et de tissus humains. Sa mission consiste à promouvoir le don d’organes, que l’on soit mort ou vivant. On peut donner sa moelle osseuse, son sang de son vivant, ou son cœur, ses poumons, ses intestins, son pancréas, son foie après son décès. France Adot met également en place des actions de recherche, d’information et organise une réflexion « citoyenne » pour consolider ses démarches.

Eileen

Liberté, égalité, fraternité 

La loi liée aux dons d’organes respecte la devise de la France :

Liberté : elle est liée au consentement présumé et signifie que la famille peut accepter ou refuser de faire don des organes de la personne défunte. Sans l’accord de la famille, les médecins ne peuvent pas prendre les organes de la victime. Le choix de la famille est respecté.

Egalité : le don et la greffe sont gratuits, tous les frais sont pris en charge par la sécurité sociale en France. N’importe quelle personne peut bénéficier d’un don d’organe, indépendamment de sa richesse.

Fraternité : le don d’organes est un acte anonyme. Lorsque l’on est donneur, on ne sait pas à qui revient l’organe et lorsque l’on reçoit, on ne sait pas de qui il vient.

Inès

 

Une chose m’a frappé : la puissance du don.  Je savais que la France était en manque d’organes et que des personnes en mouraient, mais cela restait des chiffres. Donner un organe, du sang, de la moelle osseuse donne une réelle valeur à la vie du receveur, et est une marque immense de solidarité et de fraternité. Clément

france adotUn an sur une liste d’attente

Au-delà de l’acte, le donneur sauve souvent le receveur. Ceci est souvent minimisé : sauf si nous ou un proche avons reçu un organe, il est difficile de mesurer à quel point c’est un soulagement. Les patients en attente d’organes sont sur liste d’attente parfois plus d’un an ! Florence nous a retracé son parcours. Ayant des problèmes au foie, elle eut besoin d’une greffe. Florence a alors passé un an sur une liste d’attente. Une longue année à espérer, toutes les fois que le téléphone sonnait, que cela allait être son tour. Clément

Deux personnes meurent chaque jour en attendant

Recevoir un organe donne une réelle valeur à la vie. C’est un cadeau de vie : quelle puissance ! Je l’ai réalisé pendant cette rencontre. Les chiffres que l’on voit se transforment, et nous prenons alors conscience que chaque patient sur liste d’attente est une femme, un homme souffrant. Deux de ces personnes meurent chaque jour dans cette souffrance.

Clément

Ce film nous informe sur le fait que donner un organe, c’est une décision sans aucun jugement. C’est une prise de décision difficile pour la famille. Néanmoins il est important de souligner que cela permet de sauver des vies. Par ailleurs le petit frère du garçon qui est décédé joue un très joli rôle. Il montre qu’il faut être sensibilisé sur ce thème dés le plus jeune âge. Par ses paroles ainsi que sa participation à la décision il est vraiment émouvant.

[…]

Pour ma part, j’ai énormément appris et ressenti beaucoup de courage pendant ce temps. Enfin, j’ai grandement apprécié cette conférence. Au-delà des explications pour nous sensibiliser, les deux témoignages ainsi que le rôle du petit frère m’ont particulièrement touché et ont permis de capter mon attention grâce à leurs comportements émotionnels, émouvants malgré le fait que c’était par visioconférence.

Thomas

Le corps n'accepte pas la greffe, il la tolère. Le receveur s'engage à respecter le don et le donneur : il réapprend à vivre !